Le respect du prochain ne s’applique-t-il qu’à la famille ?

Chalom Rav, et ‘hag samea’h à vous et a votre famille.

Voila j’ai deux questions importantes

je suis ‘hozerette betshouva depuis 3 ans depuis que j’ai fais mon alyah en ce moment je suis dans une passe de haut et de bas quand je vois les gens autour de moi ma question est la suivante

Dans les 10 commandements il y a « tu respecteras ton prochain ».
Est ce que cela s’applique uniquement à la famille ou a tous ?
Je vous demande ça car quand je vois des proches religieux avoir du mépris total pour les arabes par exemple, et que je vois qu’ils me disent que le respect concernent la famille, j’avoue ne pas comprendre si tel n’est pas le cas ou est ce écrit dans la Torah que le respect s’applique à tous ?

Mon autre question :
On parle de peuple élu, de peuple responsable… mais j’ai entendu dire que Hakadosh Baroukh Hou, avant de nous donner la Torah l’avait déja « proposer » à d’autres peuples, et ils ont refusé.
Seul le peuple juif a accepté, alors je me demande si nous ne sommes pas un peu comme « une roue de secours » si vous voyez ce que je veux dire…

Je suis en pleine remise en question !
Je suis croyante, même si ce terme n’est pas choisi, mais je me pose beaucoup de questions.

En attendant votre réponse.
Bien a vous Rav.
Chalom

 

Réponse du Rav Ron Chaya :

Chalom,

D’abord, petite précision :
Dans les dix commandements, il n’est pas écrit :  »tu respecteras ton prochain », par contre, il est écrit autre part dans la Torah :  »véahavta léréakha camokha », tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il y a une mitsva d’aimer son prochain.

Qui est mon prochain?
Il s’agit des juifs pratiquants, ou des juifs non-pratiquants qui n’ont pas connu et qui n’ont pas conscience de l’importance de la Torah.

Il est vrai qu’il n’y a pas de mitsva d’avoir la haine des non-juifs ou des arabes.
Par contre, il y a une mitsva d’avoir la haine de ceux qui ont la haine de D., comme il est écrit dans les Téhilim du Roi David (chapitre 139 verset 21) :
« J’ai la haine de ceux qui Te haïssent, j’ai en horreur ceux qui se dressent contre Toi ».
Or les ennemis de D. sont aussi les ennemis d’Israël, car Israël est le véhicule du message divin sur terre.

Donc on ne peut pas haïr les arabes car il y a certainement parmi eux des gens qui nous aiment aussi, mais il est vrai qu’en général, le peuple d’Israël a beaucoup souffert des arabes, et je peux comprendre ceux qui en ont la haine.
Il faut leur dire qu’il ne faut pas généraliser et qu’il y a aussi des arabes qui ont fait du bien au peuple juif.
Chaque cas est à prendre en particulier.

À propos de ta deuxième question, ce n’est pas une roue de secours car bien que la différence entre les autres peuples et Am Israël soit que l’élection d’appartenance à D. qu’a le peuple d’Israël se transmet de façon héréditaire, et que les autres peuples n’ont pas cela, néanmoins, encore aujourd’hui, cette proposition est tout à fait valable dans la mesure où chaque personne, quelle qu’elle soit dans le monde, voulant se rapprocher de D. de façon sincère et devenir juive peut le faire.
Donc nous voyons que la porte est ouverte pour tous de façon égale.

Je dirais même qu’ils ont un avantage sur nous, c’est que nous, pour avoir ce droit d’être le peuple de D. de façon héréditaire, avons souffert depuis 3000 ans de façon absolument indescriptible.
Alors qu’eux peuvent venir aujourd’hui sans avoir ce passé terrible et se convertir relativement vite et jouir de tous les bienfaits de proximité de D. sans quelque part avoir eu à devoir  »payer » cette élection.

Je te recommande de consulter le cours  »Pourquoi y a-t-il des différences » pour plus de détails sur le sujet .

Que D. t’aide, n’hésite pas à me réécrire si tu te poses encore des questions.

Au revoir,
Rav Ron Chaya.

 

Référence : 7036
Date question sur Leava : 2009-10-08 09:10:43