Les lois du ‘Hessed – partie 01

 Cours audio 

Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours

 Étude sur texte

 Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam .
Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.

 Introduction 

Cette étude est tirée du livre du ‘Hafets ‘Haim appelé Ahavat ‘Hessed.
Il s’agit là d’un écrit pour nous encourager et nous montrer l’importance de cette Mitsva qui est Ahavat ‘Hessed c’est à dire, non seulement, faire le bien autour de soi mais aussi aimer profondément cette qualité.

Texte de l’étude du jour 

Cette première étude commence par une lettre que le ‘Hafets Haïm écrit au début de son livre, sous forme de conseils : 

Il écrit ainsi : Nos sages de mémoire bénie nous ont révélé la totalité des signes du Machia’h, qui sont quasiment tous visibles aujourd’hui. Voyons d’ailleurs, que chaque jour qui passe, apporte avec lui un lot de douleurs toujours plus grand que le lot du jour précédent, malheureusement.
Notre peuple doit subir tellement de douleurs que l’on ne peut douter de cette venue imminente.
De même que la délivrance de la femme enceinte passe nécessairement par une période de souffrance aiguë marquant le début de l’accouchement.
De même le peuple d’Israël ne pourra connaître l’ultime délivrance qu’en passant par une période de difficultés, ce que les sages appellent : « Hevlei Hamachia’h – les souffrances de la venue du Machia’h« .

Bien que ces souffrances préalables soient indispensables à notre  délivrance, elles peuvent être, avec l’aide d’Hachem, atténuées, supportées et dépassées.

Mais comment ?

Dans le Talmud de Babylone (traité Sanédrine 98b), il est rapporté que les élèves de Rabbi Eliezer étaient assis autour de leur maître et le questionnèrent : « Maître, que peut faire l’homme  pour se préserver des souffrances pré-messianiques ? »
Qu’il s’occupe de Torah et de ‘Hessed” leur répondit-t-il.

Ces deux engagements sont en mesure de sauver l’homme des souffrances de la venue du Machia’h .

Mais comment s’organiser pour nous adonner à l’étude de la Torah et, en même temps, faire le maximum de bien autour de nous, du ‘Hessed ?

En Hébreu on utilise le mot Essek : “s’occuper ».
On l’emploie dans l’étude de la Torah, mais il est également utilisé pour l’homme qui s’occupe de ses  affaires commerciales ou professionnelles.
Ce terme désigne l’homme préoccupé par ses affaires au quotidien. C’est à dire qu’il s’adonne, nuit et jour, afin de trouver par tous les moyens qu’ils soient, comment développer ses affaires.
Toujours à la recherche de nouvelles idées afin d’innover et faire fructifier ses affaires.

C’est ainsi que nos Sages désignent le terme Essek dans notre rapport à l’étude de la Torah.
S’occuper de la Thora et des Mitsvot, non pas comme on le fait, en disant : “S’il me reste un peu de temps j’étudierais » mais bien plus que cela.
Réfléchir à comment faire pour que ma Torah porte encore plus de fruits et réfléchir à comment apporter et donner aux autres gratuitement.

♻ à partager au plus grand nombre… 

Adresse du groupe whatsapp pour étudier ces lois :  https://chat.whatsapp.com/BenbjG5qR3l7bab2s7PZR0

Cliquez sur le lien être en contact confidentiel WhatsApp avec le Rav Ron Chaya
Pensez à préciser votre prénom et votre nom : https://wa.me/+972537082212?

Remerciements à Rav Nathan Chapir co-directeur du séminaire Beth Ra’hel et à Batcheva Dehhan, Avigaelle Ifrah et l’équipe Myleava.fr

#AhavatHessed #amourdubien #RavRonChaya #Leava #Myleava #Judaïsme #Torah #RavChaya #étudeDeLaTorah #PenséeJuive #Ethiquejuive #Hessed #Hachem #Dieu #Mitsva

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici