Lachon Hara

Etude du Jour - Numéro 65

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Les signes indicateurs - Suite

Si un individu se plaint auprès des notables de la communauté d’un autre qui aurait mal agi à son égard, s’ils ne constatent pas par eux-mêmes les signes indicateurs prouvant que sa revendication est vraie, ils n’ont pas le droit de se fier aux propos de cet individu pour frapper la personne visée et il leur est même interdit de le croire. Tant un homme qu’une femme, un proche parent qu’une personne éloignée n’ont pas le droit de dire du lachone hara. Même si, en raison de l’amour qu’ils se portent, des proches ne se vexent pas si l’on parle à leur propos, cela demeure interdit. Et même si son intention est de défendre avec zèle la vérité, c’est du lachone hara même s’il prétend qu’il est autorisé à le raconter afin de défendre avec zèle la vérité, s’il s’est trompé, c’est du lachone hara.

Le Lachone Hara sur la famille et sur les enfants.

Il est interdit de dire du lachone hara sur un homme ou sur une femme, y compris sur sa propre épouse et sur les membres de la famille de celle-ci en présence des membres de sa propre famille. L’inverse également est défendu Il est également interdit de dire du lachone hara sur un enfant en bas âge, si cela risque de lui causer du tort ou de la peine comme par exemple un orphelin qui grandit dans une maison étrangère, s’il médit sur cet enfant, il se peut qu’ils ne voudront plus l’accueillir, etc. Si son intention est constructive, à des fins éducatives, et qu’il est clair à ses yeux que la chose est vraie, c’est permis. Cependant, il devra s’assurer qu’un bénéfice résultera de ses propos et qu’il ne causera pas de tort, comme c’est souvent le cas.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram