dim 27 novembre 2022

Lachon Hara

Etude du Jour - Numéro 43

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Il est interdit de dire de la Rékhilout à une personne et plus encore à un ensemble de personnes.

Il est interdit de dire même de « la poussière de Rékhilout » (ce concept sera étudié plus tard). S’il a entendu des propos qui prêtent à équivoque, il lui est interdit de les rapporter en laissant entendre que l’intention de celui qui les a dits était péjorative. S’il estime que l’auditeur interprétera la chose de manière péjorative, il s’agit par exemple d’une personne grognon ou parce qu’ils sont fâchés, il est interdit de lui rapporter les faits même s’il laisse davantage entendre une interprétation favorable, car il est certain qu’il le jugera négativement.

Dire devant trois personne - Suite

Certains sont d’avis qu’une chose dite en présence de trois personnes ne contient pas de Rékhilout mais en pratique, il ne faut pas s’appuyer sur cette opinion. Même s’il raconte les faits à une autre personne, si son intention est que la chose parvienne à la personne en question, c’est interdit. Il est interdit de raconter à un individu que son associé projetait à un moment de le quitter. De même, il est interdit de raconter aux futurs beaux-parents que le jeune homme voulait rompre le chiddoukh (proposition de mariage), etc. Cet interdit s’applique même si la chose a déjà été dite en présence de trois personnes car il est certain qu’ils se mettront en colère contre lui et il subira peut- être aussi du tort ou de la peine. Cela constitue également du lachon hara

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram