ven 7 octobre 2022

Lachon Hara

Etude du Jour - Numéro 38

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

" Mais c'est vrai! "

Il est interdit de dire des propos péjoratifs sur son prochain même s’ils sont véridiques : c’est du lachone hara. Si les propos sont mensongers, il s’agit de mosti chème ra’ (calomnie) qui constitue un péché plus grave encore et l’auteur des propos transgresse alors l’interdit : «Ne va point colportant le mal parmi les tiens.» En plus de cet interdit spécifique à la médisance et au colportage, l’auteur des propos transgresse de nombreux autres interdits, ainsi qu’il est expliqué dans l’introduction.

L’interdit de lachone hara s’applique même de manière ponctuelle.

Quant à ceux qui le transgressent continuellement, ils sont appelés : « ba’alé lachone hara » et leur péché est plus grand encore. Quant à ceux qui se sont habitués à ce péché et qui ne prennent par sur eux de s’en abstenir, nos sages disent qu’ils sont punis dans ce monde et n’ont pas de part dans le monde futur.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram