Lachon Hara

Etude du Jour - Numéro 15

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

A Pourim également, le Lachone Hara est strictement interdit

Un groupe d’élèves de la Yéchiva se réunit une fois à Pourim dans la maison du ‘Hafets ‘Haïm et présenta un joyeux spectacle de Pourim.
Ils firent, entre autres, allusion, sous forme de plaisanteries, à un certain événement qui avait suscité une grande controverse au sein de la Yéchiva.
Notre maître se leva alors immédiatement et gronda les jeunes-gens avec son habituelle douceur en leur disant : « Même à Pourim, on doit se garder du Lachone Hara ».

Trois avertissements de la Torah concernant le langage

Lors d’un discours qu’il prononça au sujet de cette grave faute, le ‘Hafets ‘Haïm cita le verset « garde toi du fléau de la lèpre pour y faire très attention et pour faire comme tout ce que vous indiqueront les Cohanim et les Léviim, ainsi que Je le leur ai ordonné, vous veillerez à le faire » (Dévarim 24,8), et il fit remarquer que dans toute la Torah, on ne trouve presque nulle part trois fois un avertissement dans un même verset : « garde toi », « pour y faire très attention », « vous veillerez à le faire ».
Ceci parce que selon les enseignements de nos Sages (Erkhin 15,2), ce fléau se déclare à cause de la faute de Lachone Hara.
Combien donc devons-nous apprendre de ce verset la gravité de ce péché et de celui de Rékhilout, qui pèsent autant que toutes les fautes mentionnées dans la Torah !

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram