lun 6 février 2023

Entre l'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 21

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

La petite histoire …

Il y avait un homme qui avait un ami nommé Kamtsa, et un rival nommé Bar Kamtsa. Cet homme fit un festin. Il dit à son serviteur : « Va et ramène-moi Kamtsa ! »

Mais, à la place, son envoyé ramena Bar Kamtsa.

Quand cet homme trouva son rival assis à son festin, il lui dit : « Un instant ! Toi et moi sommes rivaux. Que fais-tu ici ? Lève-toi et sors ! »

Bar Kamtsa répondit : « Puisque je suis déjà là, permets-moi de rester et je payerai pour tout ce que je boirai et mangerai. »

L’homme répondit : « Non ! »

Bar Kamtsa répondit : « Je paierai la moitié de la fête. »

L’homme répondit : « Non ! »

« Je payerai pour l’ensemble de la fête ! »

De nouveau : « Non ! »

Puis cet homme se saisit de Bar Kamtsa et le jeta dehors.

Bar Kamtsa se dit : « Les rabbins étaient présent. Ils n’ont pas protesté. Cela signifie qu’ils étaient contents que je sois jeté dehors ! »

Bar Kamtsa fomenta alors un plan pour calomnier son propre peuple auprès de l’Empereur romain, convaincant celui-ci qu’ils prévoyaient une révolte. Moins de trois ans plus tard, Jérusalem était en ruines, le Mont du Temple était rasé et notre long et pénible exil commençait. (Traité Guittine)

Israël Méïr estimait par-dessus tout le travail sur la personnalité.
Comme ses prédécesseurs de l’école du Moussar, il voyait dans les défauts de caractère la raison et la cause de toutes les fautes et défaillances, plus particulièrement encore lorsqu’il s’agit des relations entre l’homme et son prochain.
Entre autres choses qui mènent au Lachone Hara et aux paroles interdites, il citait les défauts d’orgueil et de colère :
« A cause de l’orgueil, parce qu’un homme se considère comme plus sage que tous et regarde les autres de haut, son cœur le porte à railler son prochain, à être jaloux, à haïr ceux qui sont respectés par ses concitoyens car il a l’impression que son propre honneur en est affecté ; il se dit en son cœur : « Si ce n’était cet individu, je serais considéré comme quelqu’un d’important ».
Il se met alors à fouiller dans les secrets pour y trouver quelque chose à raconter sur le compte de son « concurrent », vérité ou mensonge, afin de rabaisser celui-ci aux yeux des hommes et de montrer sa propre supériorité. Il cherche à amoindrir l’autre, à l’humilier et à lui faire honte »
.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram