dim 27 novembre 2022

L'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 68

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Frapper son fils majeur

Il est interdit de frapper son fils majeur, dans la mesure où cela constitue pour lui une embûche. 

En effet, dans un élan de colère, il pourrait riposter en frappant son père à son tour, ou encore le maudire, deux actes qui sont passibles de la peine de mort

La règle est la même concernant un mineur s’il y a lieu de craindre qu’il ne se révolte verbalement voire physiquement.

Au sujet de l’interdit de placer une embûche devant l’aveugle - partie 05: La bénédiction avant de manger

Il est interdit de proposer un aliment à une personne susceptible de ne pas prononcer de bénédiction avant de le consommer. 

Ceci est vrai même en cas de doute. 

Toutefois, certains de nos maîtres se montrent moins rigoureux en cas de doute, s’il s’agit de tendre de la nourriture à un pauvre par charité.

De même, on ne proposera pas de pain à celui qui ne procède pas à l’ablution rituelle des mains. 

Pareillement, on n’invitera pas une personne qui transgresse le Chabbat à la prière et au repas du Chabbat, quand il y a lieu de craindre qu’elle transgresse ce jour saint pour se déplacer. 

A noter cependant que tout Juif mérite le bénéfice du doute et, sauf preuve du contraire, il ne doit pas être soupçonné sur ces différents points.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram