Entre l'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 43

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

La sanction

Lorsqu’un homme offensé se plaint à D.ieu, sa prière est aussitôt écoutée, et le fauteur est rapidement puni

Le Talmud nous enseigne que D.ieu se tient en permanence à l’écoute de la souffrance d’un homme blessé dans son âme, dès lors qu’il s’adresse à Lui, et Il punit l’auteur de son affront sans attente.

Nos Sages ajoutent : “Toutes les portes célestes sont désormais fermées à l’exception de celle de l’affront, comme il est dit : Le Seigneur était debout sur un mur bien aligné, tenant un outil de mesure dans sa main”(Amos 7,7).

Les sages associent le terme “onaa” (offense) à “l’outil de mesure” qui se dit en Hébreu “anah”. Or, comme cet “outil” est déposé dans la main de D.ieu, cela suppose que le Tout-Puissant se tient prêt à tout moment à venger les offenses infligées à ses enfants.

Rabbi Eliezer a dit : “Toutes les punitions célestes sont réalisés par un émissaire à l’exception de celle des offensés, comme il est dit “tenant un outil de mesure dans sa main”

La mitsva de ne pas offenser autrui par la parole s’applique en tous lieux et à toutes les époques. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes

De même, on doit apprendre aux enfants à respecter ce commandement.

Ne pas oppresser des enfants

Il est interdit d’oppresser tout membre du peuple Juif, les enfants inclus. 

Les parents comme les enseignants devront faire attention aux remarques et remontrances qu’ils formulent. Celles-ci devront être justifiées et ne pas entraîner de peine inutile chez l’enfant. Il devront préserver de leur mieux l’honneur et la dignité des enfants.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram