lun 6 février 2023

Entre l'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 38

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Une malédiction utile

Si une malédiction peut s’avérer utile, elle sera alors autorisée dans certains cas :

Lorsqu’une personne refuse de se soumettre à la décision d’un Beth Din. 

Ou lorsqu’un homme faute sans écouter les reproches qu’on lui adresse. 

Nous voyons que nos Sages adressèrent une malédiction à ceux qui ne respectent pas leurs engagements : “Celui Qui a puni la génération du Déluge punira les hommes qui ne sont pas fidèles à leur parole.”

A l’époque, les prophètes étaient parfois amenés à maudire le peuple juif.

Toutefois, il prenaient garde à inclure une bénédiction dans leurs prédictions, car D.ieu promit à Avraham et à sa descendance : “Je bénirai celui qui te bénira, et je maudirai celui qui te maudira !”

Confier son jugement au Ciel

Il est rigoureusement interdit de dénoncer nos adversaires à D.ieu. 

Il est dit de celui qui demande à D.ieu de punir son opposant, qu’il sera puni le premier.

Si notre adversaire refuse de se soumettre au Beth-Din, ou s’il n’y a pas de Beth-din pouvant juger, il est alors permis de s’en remettre à D.ieu. 

Selon certains avis, même dans cette situation, la chose n’est autorisée que si l’on prévient au préalable notre adversaire. 

Par ailleurs, les grands maîtres de notre peuple s’appliquaient à ne jamais confier leur jugement à D.ieu, quelles que soient les circonstances.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram