Entre l'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 29

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Le ‘Hérem des anciens

Il s’agit d’un “décret d’excommunication” prononcé sur toute personne qui brutalise son prochain.

Tant que le Beth-din ne le délie pas de ce décret, cette personne ne pourra même pas participer à un Mynian.

Mais si cette personne accepte de se faire juger par le Beth-din et de se conformer au verdict, alors le ‘Hérem sera levé même si la victime ne lui a pas encore pardonné son geste.

En matière d’éducation

Certes, la Torah mentionne effectivement le cas d’un père qui frappe son fils ou un maître son élève pour l’éduquer et le remettre dans le droit chemin. Mais les coups dont l’on parle avaient valeur d’éducation et de souci de l’avenir de l’enfant.

Notons que de nos jours, la punition corporelle peut reposer sur d’autres critères qui n’étaient pas inclus dans l’exemple de la Torah.

Par ailleurs, de nombreux pays interdisent ce genre de punition. De manière générale, il convient de tendre vers un mode d’éducation plus souple, et éviter d’imposer une atmosphère de crainte et de tension.  

Quiconque frappe son fils en vain commet une faute extrêmement grave, dont il subira toutes les conséquences.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram