J’ai des questions à propos des aliments à Pessa’h.

 

b »h

Chalom Rav

j’ai quelques question a propos des aliments de Pessa’h :

  1. Comment lékhat’hila on s’acquitte de la Mitsva du marror (quels aliments utilise-t-on) ?
    J’ai l’habitude d’utiliser des feuilles de salade romaine ou de salade normale en ajoutant du raifort (en pot broyé cachère léPessa’h… bien sûr) ; est-ce bon ?
    (ou il faut que le raifort soit naturelle c’est a dire il faut acheter le raifort en lui-même c’est à dire le légume même ?)
    Si on utilise que des feuilles de salades, est-ce bon pour la mitsva ?
  2. Pour les médicaments qui ne sont pas cachères léPessa’h… faut-il aussi les ranger avec le ‘hamets ?Pour le rangement du ‘hamets, est-il possible de ranger le ‘hamets dans des cartons que l’on ferme avec du gros scotch et de placer ces cartons dans une « buanderie »(pièce où il y a la machine à laver et autres choses) mais qu’on ait accès à cette buanderie pendant Pessa’h ?
    Ou alors faut-il fermer la buanderie ?
  3. Pour le seder, qu’est-ce qu’on peut utiliser pour le zéroa ?
    (un morceau de viande ordinaire ou il faut que se soit un os particulier)
  4. Quand il faut s’accouder sur le coté gauche est-ce qu’il faut s’accouder sur un coussin ?
    Et si quelqu’un a oublié de s’accouder pour l’une des coupes de vin ou pour la matsa, est-il quand même acquitté de la Mitsva ?
  5. Sinon j’ai une question pour le ‘harroset :
    Comment vous le fabriquez vous personnellement ?

Merci pessah cachère vésaméa’h !!

Réponse du Rav Ron Chaya : 

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Le mieux est d’utiliser une laitue la plus amère possible.
    • Attention de bien vérifier qu’il n’y ait pas de bestioles dedans (nettoyage, vérification, etc.) ;
    • Il est bien pour éviter tous risque de ne manger que le bourgeon (le cœur sans les feuilles).Le Rav Ben Tsion Aba Chaoul Zatsal écrit qu’il est bien de mettre des endives à l’endroit du plateau correspondant au maror bien qu’on ne les mangera pas, car il est préférable de manger de la laitue pour le maror plutôt que des endives (et on mettra la laitue à l’endroit de la ‘hazérète).
  2. On ne mettra avec le ‘hamèts que les médicaments qu’on n’a pas le droit de garder pendant Pessa’h comme expliqué ici.
    • Il est préférable de mettre le ‘hamèts dans un endroit où on n’a que très difficilement accès, et si on n’a vraiment pas le choix, on peut le mettre dans la buanderie, mais il faudra y mettre un écran d’au moins 80cm de haut.
  3. Il est bien d’utiliser la patte avant d’un mouton, mais sinon, on peut utiliser une aile ou cuisse de poulet rôtie.
  4. Si on ne s’est pas accoudé au moins à 45 degrés, on n’est pas rendu quitte, ni de la matsa, ni des coupes de vins.Attention, beaucoup de bons juifs ne sont pas rendus quittes de ces mitsvot car ils ne savent pas bien comment on doit s’accouder :45° minimum, sur le côté ;
    pas en arrière sur le dos ou en avant ;
    pas en l’air, mais bien accoudé sur quelque chose.On peut s’accouder sur le genou de son voisin, mais pas sur son propre genou…

    Pour plus de détails sur ce point primordial du Séder, consulte le lien suivant (à partir de la 8ème minute).

  5. Pommes, dattes, amandes, gingembre, vin.

Pessa’h Cachère vésaméa’h

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Référence Leava : 23211
Date de création : 2013-03-17 11:03:52