Guilgoul : Pourquoi des choses atroces arrivent sur des enfants innocents ?

 

Shalom Rav!
J’ai une question sur les guilgoulim.

En Allemagne récemment, un homme de 28 ans violait sa fille de 2 ans en live sur Internet contre rémunération sur des sites pédophiles.
Pourquoi de telles choses arrivent sur des enfants aussi jeunes, et innocents ?

Je ne peux m’empêcher de penser que si l’âme devait réparer quelque chose, il y avait des moyens moins brutaux, mais D. savait ce qui allait arriver à cet enfant avant même qu’elle arrive au monde.
Alors pourquoi laisser faire?
Pourquoi ne pas avoir tué cet enfant plus tôt ?

Seconde question :
En tant que père de deux enfants, je vous ai entendu dire qu’il n’existait aujourd’hui plus que des guilgoulim sur Terre.
Mais en tant que père, cela veut dire qu’Hachem m’a fait confiance pour que j’éduque une personne à réparer une erreur commise dans une vie antérieure ?

J’ai comme l’impression, en sachant cela, d’être investi d’une mission pour aider mes enfants à réparer une erreur.
Dès lors comment envisager une telle mission?

Je suis, ainsi que ma femme, le seul repenti à la Torah d’Israël de toute ma famille ; nous sommes retournés à la Torah, seuls, et dans l’incompréhension générale de notre entourage, parfois du dégoût.
Comment se fait la sélection ?
Pourquoi suis je né dans une famille apostate alors que je suis le seul à m’être réveillé ?
Pourquoi certains naissent dans des familles aisés et d’autres doivent souffrir pour gagner leur pain?

Au jour du Jugement, pour quels pêchés seront nous punis? Nous sommes tous pêcheurs, personnes ne meurt sans avoir pêché. Mais si mon âme est revenue pour réparer une erreur commise, je dois rajouter, à toutes mes erreurs des vies précédentes, celles de cette vie actuelle? Ce qui fait un nombre incalculable. J’ai peur que mes pêchés ait plus de poids que mes mitsvot.

Dernière question, dans Chemot 4, 24  »Le Seigneur voulut le fait mourir »
Qui voulait Il faire mourir et pour quelle raison ?
Cet épisode semble être arrivé de nul part dans ce chapitre.
En effet, Hachem lui donne Ses instructions, et Moche s’en va accomplir Sa volonté, mais pourquoi vouloir le faire mourir?

Merci pour tout le temps que vous nous accordez, et pour votre œuvre.
Shalom

Réponse du Rav Ron Chaya : 

Chalom,

Voici la réponse à tes questions :

  1. On ne revient pas en guilgoul sur Terre forcément pour réparer une erreur ; on revient surtout et beaucoup pour y réaliser les parties du potentiel de notre âme qu’on n’a pas encore réalisé, pour faire des mitsvot qu’on n’a pas fait, étudier des passages de Torah qu’on n’a pas encore étudiés, se parfaire dans certaines midot que nous n’avons pas encore acquises de façon parfaite.
    C’est dans ce sens que doit aller ta pensée d’éducation de tes enfants : en faire des Juifs qui tendent à la perfection au niveau des midot, de l’étude et des mitsvot.
  2. Pourquoi chaque personne naît-elle dans un contexte différent, parfois favorable et parfois défavorable ?Cela dépend de la racine de l’âme de chacun ; chaque âme est différente.
    Chaque âme, en venant sur Terre, a pour mission de réaliser son potentiel.
    Et, en fonction de celui-ci, elle arrivera dans un milieu social ou religieux différent.
    En fonction de la qualité de son âme aussi, elle fera plus facilement téchouva qu’une autre.
    Tout cela est calculé avec une minutie extrême et totale par Hachem.

    Il est clair aussi qu’une âme plus grande, donc naturellement plus sensible à Hachem sera jugée pour un même péché beaucoup plus rigoureusement qu’une âme plus petite, donc naturellement plus éloignée d’Hachem.

    En ce qui concerne nos péchés, sache que les souffrances que nous vivons sur terre expient beaucoup nos péchés. Or qui peut dire qu’il ne souffre pas sur Terre ?

    Deuxièmement, on n’est pas obligé de revenir en guilgoul pour nos péchés, il y a aussi des purgatoires après la mort.

    Et pour finir, D.ieu nous a donné la possibilité de faire téchouva, et la téchouva est énorme.
    La personne qui, à la fin de sa vie, dit ‘hatati, ‘aviti, pacha’ti (j’ai péché par erreur, volontairement, exprès), répare déjà beaucoup de ses péchés.
    Et puisque nous ne savons pas quand nous allons mourir, nous devons tous les jours faire téchouva.

  3. L’épisode de Chémot 4-24 est arrivé à Moché car il n’avait pas fait suffisamment rapidement la brit mila à son fils.
    Au lieu de s’occuper de cela, il s’est occupé de trouver un endroit où passer la nuit.

‘Hodèch Tov Oumévorakh

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav 

Référence Leava : 75673
Date de création : 2017-04-22 21:46:38