Hilloula du Ari zal, rabbi Itshak Louria ben Chlomo ce mardi 5 Av 

 

Rabbi Itshak ben Chlomo Louria Ashkénazi (1534-1572 lors d’une épidémie) a marqué d’une empreinte profonde le judaïsme, malgré la brièveté de sa vie. Il naît à Jérusalem. Son père, ashkénaze d’Europe centrale, y aurait immigré après son mariage avec une Séfarade.
Son enseignement franchit rapidement les frontières, d’abord celles du Moyen Orient, puis de l’Europe de l’Ouest par l’Italie, pour enfin parvenir aux communautés d’Europe Centrale. Rabbi Moshé Cordovéro disait à ses élèves : « Sachez qu’après moi, montera un homme qui éclairera la génération; c’est une étincelle de Rabbi Chimon bar Yo’haï. Je ne peux dévoiler son nom; celui qui verra la « Nuée » sur mon cercueil sera le désigné ». A l’enterrement de Rabbi Moché Cordovéro, toute la ville sortit après le cercueil. On voulut l’enterrer auprès des grands de la ville, mais le Ari zal intervint pour dire que la « Nuée » indiquait un autre endroit. Tout le monde comprit alors l’allusion de Rabbi Moché Cordovéro.

Le Ari zal est enterré dans le cimetière de Tsfat.

 

Pour ceux qui souhaiteraient allumer une bougie à l’élévation de son âme, allumez au nom de Itshak Louria ben Chlomo L’occasion de visionner à nouveau le cours qui lui a été destiné : Le Ari zal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici